La Faculté Polydisciplinaire crée l'événement!

Lopinion 02

"Nous Annonçons l'inauguration officielle de son nouveau site au campus universitaire Mazagan et
d'un nouveau champ disciplinaire en Sciences Juridiques" affirme son doyen M. Abdelaziz Chafik


Entretien réalisé par Par Mohamed LOKHNATI (L'Opinion 08/10/2013)

Pr chafik redLa Faculté polydisciplinaire d'El Jadida qui relève de l'université Chouaïb Doukkali a marqué sa rentrée universitaire 2013 2014 par deux événements majeurs : à savoir, d'une part le déménagement au sein des nouveaux locaux situés au campus universitaire du Mazagan, près du Golf Royal, et d'autre part, la couverture du champ disciplinaire juridique par l'ouverture d'une nouvelle filière de droit privé en langue française

Après quatre année de son lancement, ce projet de construction de la faculté polydisciplinaire a enfin été achevé comment avez-vous vécu ses dix dernières années ?

En effet, depuis sa création en 2004, et durant une période de trois années, la faculté Polydisciplinaire a été

d'abord abritée dans l'espace de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines, puis logée au sein des locaux du CPR d'El Jadida grâce à un accord de partenariat, signé entre notre université et l'académie régionale de l'éducation des Doukkala Abda. A cette occasion, nous tenons à exprimer nos vifs remerciements aux responsables administratifs de ces deux institutions, ainsi qu'à l'ensemble de leur personnel administratif et pédagogique qui, grâce à leur forte coopération ont aidé à la réussite de la mission assignée à cette jeune Faculté.
Cependant, étant donné l'accroissement rapide de la demande d'inscription au sein des différentes filières ouvertes au sein de notre faculté, ainsi que l'ampleur qu'a connu le développement de la coopération internationale et la formation continue, il était impératif de disposer d'une structure propre à cet établissement pouvant être à la hauteur de ses ambitions.
Ainsi, et afin de permettre aux étudiants de la Faculté Polydisciplinaire, de poursuivre leurs études au sein d'un nouvel espace universitaire, doté d'infrastructures modernes et adaptés, et d'offrir aux enseignants chercheurs et à l'équipe administrative de cet établissement un meilleur environnement de travail, une attention particulière a été accordée au projet d'édification d'une structure propre à la Faculté Polydisciplinaire qui a fait l'objet d'un chantier qui a été lancé en 2010 et qui a donc duré plus de 3 années.

Quels chiffres pouvez-vous nous communiquer sur ce nouvel édifice ?

Et bien, le programme physique à été arrêté pour une superficie totale de 9500 m² pour un coût global d'environ 47 Millions de Dh. Ce nouvel édifice permettra d'offrir une capacité d'accueil de près de 1600 étudiants. De plus, un projet d'extension des locaux existant est déjà sous l'étude par la présidence de notre université et permettra d'accroitre la capacité d'accueil via la construction d'un deuxième amphithéâtre pouvant contenir jusqu'à 450 étudiants. Celui-ci est prévu pour livraison à la rentrée universitaire 2014-2015

Et l'ouverture de la filière de Droit, vient-t-elle combler un manque dans la palette actuelle de formation à l'UCD ?

Effectivement, pour répondre à un besoin réel de formation en Sciences Juridiques à l'échelle de la province d'El Jadida, nous avons projeté l'ouverture progressive de filières de droit en visant comme première priorité la discipline du droit privé en français, qui connait une forte demande dans le marché de l'emploi. Ainsi, suite au recrutement d'une équipe de sept professeurs permanents en Sciences juridiques, nous avons réussi à accréditer cette filière par le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Actuellement, une première promotion de plus de 100 étudiants poursuit déjà les études dans cette discipline. De plus, une forte demande a été aussi exprimée par des professionnels du monde socioprofessionnel qui souhaitent se former dans ce champ disciplinaire.
Par ailleurs, un nouveau département des sciences juridiques sera mis en place afin d'accompagner l'extension de l'offre de formation dans ce champs disciplinaire, et ce aussi bien en formation initiale qu'en formation continue. De plus, de nouvelles ressources humaines académiques et administratives sont prévues dans le cadre du plan quadriennal liant l'Université Chouaïb Doukkali au Ministère de tutelle, ce qui permettra d'accompagner les augmentations attendues des effectifs des nouveaux inscrits.

Quel est votre stratégie dans le développement de l'offre de formation ?

Depuis son démarrage, la FPJ s'est fixée comme stratégie de concentrer son offre de formation sur des licences professionnelles, cadrées par rapport aux stratégies sectorielles du développement économique national et répondant, en conséquence, aux besoins exprimés par le marché de l'emploi.
Ainsi, nous avons commencé par une filière fondamentale en « Sciences Economiques et Gestion » puis au fur et à mesure nous avons mis en place 7 licences professionnelles et 4 Masters spécialisés, dispensés en formation initiale et continue.
Il s'agit des licences en Management Commercial, la Gestion des Ressources Humaines, Logistique et production intégrée, Banque et Finances, Gestion Administrative, Marketing Touristique et Management de la Qualité.

Pour ce qui est de l'offre en masters spécialisés en formation continue, il s'agit des cursus de l'Ingénierie Logistique, le Management Hôtelier et Touristique, l'Ingénierie des Ressources Humaines et du master en Banques et Finances.
Ces filières connaissent une forte attractivité et drainent une demande exprimée par des candidatures représentants l'ensemble du territoire national.

Disposez vous de quelques indicateurs sur l'insertion des lauréats de la FPJ ?

En effet, l'analyse des statistiques relatives aux taux d'insertion estimés sur les promotions précédentes confirme l'existence d'une bonne adéquation des profils de formation avec le marché de l'emploi. Ainsi, la performance moyenne d'insertion a été évaluée à 82%, ce qui signifie que seul 18% des diplômés sont en quête d'un emploi. En outre, la répartition des taux d'insertion par type d'organisme (public/privé) a montré que 75% des lauréats intégrés dans le marché de l'emploi exercent dans des établissements privés.

D'un autre côté, la répartition des taux d'insertion suivant les secteurs d'activités montre que le secteur des banques et assurances constitue le premier employeur avec un taux de 35% des lauréats engagés, suivi par les multinationales opérant dans le domaine commerciale qui totalisent 25% des recrutements puis 20% repartie entre les finances publiques et l'enseignement. Le tourisme détient un taux de 12%, alors que le secteur de l'Offshoring enregistre un taux de 8%.

Quels sont vos projets futurs concernant le développement de l'offre de formation ?

Lors de ce deuxième mandat, et en plus des efforts de consolidation des formations existantes que nous allons continuer à déployer, nous allons accorder une attention particulière à l'ouverture progressive de Masters spécialisés afin d'offrir à nos étudiants la possibilité de pouvoir poursuivre leur études de Master en formation initiale à l'échelle de notre établissement. La priorité sera donnée aux domaines de la logistique et de la GRH, puis à d'autres projets stratégiques, tels que le Management de la Qualité, les Finances Islamiques, la Gestion des risques, Etc,...
Cependant, la mise en place progressive de ces masters restera tributaire de l'accroissement des capacités d'encadrement pédagogique de l'établissement, ainsi que de la disposition de profils adéquats dans ces domaines de spécialisation.

Quelle est votre politique du développement de la Recherche Scientifique au sein de la FPJ ?

En harmonie avec le projet de structuration de la recherche scientifique adopté à l'échelle de notre université, et en tenant compte des spécificités qui caractérisent nos équipes en matière de compétences humaines et des thématiques de recherche qui s'intègrent dans l'environnement socio-économique de la région Abda-Doukkala, nous avons accrédité un premier laboratoire de recherche autour de l'axe thématique de recherche intitulé « Economie et Management de l'Immatériel et du Territoire ». Les axes de recherche qui y sont principalement développés au sein de ce laboratoire concernent; l'économie de la connaissance, les investissements immatériels, le développement local.

Actuellement, et compte tenu de l'ouverture de la filière de droit en langue française, ainsi que le projet de création d'un département des sciences juridiques, nous allons œuvrer dans le but de mettre en place une équipe de recherche autour du champ disciplinaire du droit, en donnant la priorité aux axes thématiques orientés sur le droit de la consommation, le droit commercial, le droit des entreprises et des affaires, etc.

Et le monde socioéconomique, occupe t il une place dans votre stratégie de développement de la recherche scientifique ?

Effectivement, dans le but d'adhérer au projet global de réforme de la recherche scientifique et participer au développement économique, et à la génération du savoir et de l'innovation technologique nous allons œuvrer dans le sens de renforcer le partenariat avec le milieu socioéconomique afin d'aborder des thèmes de recherche appliqués d'intérêts communs, cadrés par rapport à la stratégie nationale et répondant aux impératifs du développement socioéconomique à l'échelle locale, régionale et nationale.
Ainsi, plusieurs sujets de recherche peuvent être développés autour de diverses thématiques stratégiques telles que, le développement Humain, l'économie du savoir, le management de la compétitivité de l'entreprise, la gestion des risques, etc..

Allez-vous ouvrir aussi un Centre d' Etudes Doctorales ?

Dans le but de permettre à nos futurs étudiants désireux de poursuivre des études doctorales dans ce champ disciplinaire, et de permettre à notre faculté d'achever sa réforme pédagogique LMD, nous allons déployer tous les efforts nécessaires pour l'accréditation d'un Centre des Etudes Doctorales (CED) dans le champ disciplinaire des sciences Juridiques, Sociales, Economiques et du Management, au sein de notre établissement.

Entretien réalisé par Mohamed LOKHNATI

L'opinion (édition 08/10/2013)

 

 

événements

Deuxième Colloque International sur les droits de l’Homme (2)

Deuxième Colloque International sur les droits de l’Homme (2)

Appel à communication Deuxième Colloque International sur les droits de l’Homme « Gouvernance démocratique et droits...

Mot du Doyen

Photo doyen 2014La Faculté Polydisciplinaire El Jadida qui relève de l’Université Chouaïb Doukkali est un établissement jeune, dynamique et tourné vers l’avenir.

Lire la suite

Service en Ligne

Avis aux étudiants

Accedez en ligne à vos informations:

  • Inscriptions
  • Notes
  • Parcours pédagogique
  • Reversement

consulter en ligne

Localiser FPJ

Nos visiteurs

02862930
Aujourd'hui
Hier
Cette semaine
Semaine dernière
Ce mois-ci
Mois dernier
Total
1670
1665
10267
1258873
39853
83697
2862930

Actuellement en ligne

Il y a 64 invités en ligne